Comment profiter de sa retraite au Maroc ?

Comment profiter de sa retraite au Maroc ?

 

Gaston : Comment profiter de sa retraite sous le soleil du Maroc, ça va le sujet de cette nouvelle vidéo,et pour parler de ce sujet-là, je suis en compagnie d’Anne, Anne, bonjour

Anne : bonjour Gaston,

Gaston : Anne qui est une des plus fidèles lectrices du site “vivreaumaroc.com”, bien avant la création de la chaine Youtube, je vais l’interviewé pour toi, elle va te partager ses conseils, ses pépites, son retour d’expérience, la réalité du terrain, mais avant ça, si ce n’est pas déjà fait, je t’invites à t’abonner à la chaine Youtube, donc tu auras un bouton qui va s’afficher quelque part plus haut ou alors plus bas, mais si tu es déterminé, tu vas le trouver, pareil si jamais tu es intéressé par la thématique de la vie, de l’expatriation au Maroc, que tu as envie de créer ton entreprise, que tu as envie de vivre ta retraite au Maroc, quel que soit ton sujet en rapport avec le Maroc, je t’invite à récupérer tous les bonus, pour ça, c’est simple, tu vas trouver un lien directement sous la vidéo ou à la fin de la vidéo, tu me laisses ton mail et je me ferai un plaisir de te l’envoyer instantanément, donc comment profiter de sa retraite sous le soleil du Maroc, aujourd’hui, je vais interviewé Anne, Anne est- ce que tu peux te présenter pour les gens qui ne te connaissent pas encore ?

Anne: Oui, bonjour, je suis Anne, je viens de la région Parisienne, bien qu’étant Bretonne et moitié Normande et depuis cinq ans, je vis au Maroc, à Marrakech, c’est un choix délibéré et j’y suis très heureuse,

Gaston : super, qu’est-ce que tu faisais comme métier quand tu étais en France ?

Anne: Alors, écoute, j’étais dans l’Education Nationale et du coup j’ai d’abord était prof, puis chef d’établissement,

Gaston : okay,

Anne: donc du coup, je bénéficiais de toutes les vacances,

Gaston : Super

Anne: et comme mon fils habitait au Maroc, je venais y passée mes vacances

Gaston : d’accord, okay et alors quel a été le déclic, qu’est qui a fait que tu t’es dit okay, je vais aller profiter de ma retraite au Maroc ?

Anne: Alors écoute, ce n’est pas difficile, j’avais beaucoup apprécié le Maroc, lors de toutes mes visites

Gaston : d’accord,

Anne: Et puis du coup, quand je me suis retrouvée à la retraite, alors qu’on avait beaucoup aimés nos déplacements et que mes petits enfants y vivaient, évidemment, j’ai choisi le Maroc comme destination de retraite,

Gaston : Super, alors on est Marrakech, là j’aurai dû le préciser dès le début, on est à Marrakech,

Anne: Oui

Gaston : Est ce qu’il y a une raison particulière qui a fait que tu as choisi Marrakech ?

Anne: J’ai choisi Marrakech parce que mon fils y vivait et mes petits-enfants aussi,

Gaston : Okay, d’accord, Anne est installée ici depuis cinq ans, donc elle profite de la vie sous le soleil de Marrakech, depuis cinq ans, alors moi Marrakech j’aime bien, mais je ne pourrais peut-être pas y vivre sur le long terme parce qu’il fait trop chaud, vraiment trop chaud, j’ai besoin du bord de mer, mais j’aime bien m’y rendre et c’est pour ça que ça me fait plaisir d’interviewé Anne, parce que Anne est une fidèle lectrice depuis la création du site “Vivre-au-Maroc.com” et c’est toujours agréable de rencontrer des gens en chair et en os, de passer le cap, de passer de l’autre côté de l’écran et peut-être qu’un jour toi aussi, on sera amené à se rencontrer donc le mieux encore une fois, c’est que tu sois abonné à la chaine, pour être certain de recevoir toutes les prochaines informations. Anne, quand tu es venue t’installer au Maroc, quelle a été la principale difficulté que tu as rencontrée ?

Anne: Alors, la principale difficulté, même si j’ai été aidée par mon fils qui vivait là, c’est de me dire mais comment je vais pouvoir me refaire des amies, être dans une communauté française ou franco marocaine, donc j’étais un peu soucieuse de ce côté-là, sinon, effectivement j’ai aussi eu des questions concernant des documents adminstratifs et du coup, je me suis tournée vers tous les sites de Marrakech qui répondaient à ces questions, donc je crois que j’ai investi peut-être sept, huit sites pour avoir des réponses, oui, en fait c’est ce que les gens ont souvent du mal à évaluer c’est qu’effectivement donc tu l’as soulignée c’est le manque d’information

Gaston : l’information qui est opaque,

Anne: Tout à fait,

Gaston : Qui n’est pas toujours présente et quand elle est présente, elle n’est pas toujours à jour,

Anne: Tout à fait,

Gaston : Quand elle est à jour, il faut vérifier qu’elle correspond à votre situation,

Anne: absolument,

Gaston : En fonction de votre profil, votre nationalité, votre projet, vous êtes retraité, vous êtes peut-être actif, je ne sais pas, mais il y a plein, plein, de spécificité, vous êtes fonctionnaire, il y a encore une fiscalité différente que si jamais vous ne l’étiez pas et effectivement c’est un gros point que tu souligne, c’est vraiment le manque d’information,

Anne: Absolument, donc j’ai trouvé dans de nombreux sites, des réponses avant mon départ à mes questions et ça était vraiment une valeur ajoutée même si mon fils était là, j’ai trouvé d’autres réponses à mes questions et j’ai pu me projeter sur mon expatriation,

Gaston : Tu sais à peu près combien de temps avant ton départ au Maroc tu as commencée à te renseigner ? C’était quoi six mois ?

Anne: Six mois,

Gaston : Oui, six mois avant, okay super,

Anne: Oui six mois avant,

Gaston : Six mois c’est vraiment la durée

Anne: Je pense que c’est la bonne durée

Gaston : Idéal, et ni trop longue, parce que tu sais plus ou moins où tu vas

Anne: Mais c’est la bonne durée, tout à fait

Gaston : Et un point aussi qu’Anne souligne et elle a raison, pourquoi il faut prendre six mois à l’avance, c’est que souvent les gens ne réalisent pas le temps qu’on va devoir passer à faire des recherches

Anne: Oui

Gaston : Souvent les gens vont passer du temps, il faut investir du temps, il faut investir beaucoup de temps

Anne: Ah beaucoup de temps, beaucoup de temps

Gaston : Et forcément ce temps, vous ne l’avez peut-être pas parce que derrière vous êtes salarié, vous travaillez, vous avez aussi votre vie de famille à gérer,

Anne: Oui

Gaston : Et ça c’est quelque chose que les gens sous estiment, c’est pour ça que je dis, prenez suffisamment de temps avant votre départ au Maroc, s’il vous plait, ne le faites pas au dernier moment, il y a beaucoup de personnes qui le font au dernier moment, il y en a même qui ne le font pas du tout,

Anne: Oui là, c’est dangereux,

Gaston : C’est très très dangereux les amis, ne faites surtout pas ça, donc okay, ensuite Anne, alors moi ce qui m’intéresse vu que tu es là déjà depuis cinq ans, est-ce que tu peux nous donner peut-être trois points que tu n’apprécies peut-être pas forcément de la vie au Maroc, parce que ce que je veux c’est vraiment un retour terrain, voilà, on n’est pas dans le pays des bisounours

Anne: Oui, absolument

Gaston : Il y a forcément des points qui ne vont pas, au Maroc comme n’importe où ailleurs dans le monde, il y a des axes d’amélioration, il y en a peut-être même beaucoup au Maroc, c’est un pays qui est encore jeune

Anne: Oui

Gaston : Mais moi ce qui m’intéresse vraiment, c’est que vous ayez des retours terrain de personne qui le vivent au quotidien et pas des personnes qui vont vous répétez des on-dit, c’est vraiment quelque chose que je ne supporte pas, les personnes qui répètent sans avoir vraiment d’expérience, Anne est là depuis cinq ans, donc Anne est-ce que tu peux nous partager peut-être trois points ?

Anne: Oui

Gaston : Que tu penses peuvent être améliorer au Maroc et ensuite on verra pourquoi pas trois points que tu apprécies vraiment de la vie au Maroc

Anne: Absolument et qui font que je reste là,

Gaston : Allez c’est parti,

Anne: donc c’est vrai que quand on vient en vacance au Maroc, c’est idyllique, parce que c’est tellement différent de ce qu’on vit en France qu’on se dit mais c’est magnifique, c’est merveilleux, bon quand on y vit, c’est un tout autre problème, donc les problèmes qui moi m’ont rebuté le plus ce sont les problèmes liés à la circulation,

Gaston : Oui,

Anne: La circulation est absolument dantesque, que ce soit à Marrakech, à Casa et dans les grandes villes et donc moi, comme mon compagnon on a eu énormément, on a toujours du mal à s’y adapter parce que les gens circulent avec beaucoup d’inconséquences, on est sur des mobylettes sans casques, avec des enfants etc surtout à Marrakech, plus que dans les autres villes, j’imagine, et vraiment nous ça nous insupporte parce que voilà, on craint pour toute cette population, voilà, qui n’est pas la nôtre, mais comme même, d’autre part, l’incivilité, l’incivilité qui est un peu à tous les étages, c’est à dire qu’on trouve des gens, on va dire entre guillemet racistes, mais qui vous disent rentre chez toi si ça ne te plait pas etc donc bon, même si on en fait abstraction, ce n’est pas toujours très agréable, on a aussi le problème des ordures, alors le problème des ordures c’est incommensurable, c’est-à-dire qu’à peu près même les grandes villes, il y a des ordures en dehors des poubelles, donc ça franchement ça nous dérange, franchement nous on a du mal en tant qu’européen à supporter ça, cette puanteur, ce laxisme etc, mais bon autrement, tout va bien

Gaston : Donc du coup, effectivement et je tiens vraiment à insister là-dessus parce que je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui vont peut-être mal prendre ce que dit Anne, mais encore une fois, attention, je vous parle vraiment d’une réalité et si on est honnête vis-à-vis de chacun, voilà c’est des choses qu’il nous arrive de vivre alors peut-être pas H-24 mais c’est des choses qui arrivent alors peut-être pas aussi uniquement qu’au Maroc, mais c’est des choses qui arrivent aussi au Maroc et malgrès tout Anne, ça fait quand même cinq ans que tu habites ici au Maroc et j’imagine qu’il y a quand même des points que tu appréciais dans cette vie

Anne: évidemment

Gaston : Ici au Maroc,

Anne: Sinon, je ne serai plus là,

Gaston : okay,

Anne: Sinon, je ne serai plus là, donc il y a énormément de bons points, c’est pour ça qu’il faut toujours faire la colonne du négatif et du positif

Gaston : Très important,

Anne: Donc en positif évidemment, il y a cette inoubliable lumière de Marrakech, le soir, enfin Marrakech parce que j’y suis, le soir, le matin, enfin c’est inoubliable, on a des spectacles absolument extraordinaire à Marrakech, l’Atlas, les montagnes de l’Atlas, avec la neige et le soleil bleu nuit, c’est extraordinaire, donc la lumière surtout la lumière, le soleil, les températures ensuite s’il y a des gens incivilisés, et qui ne respectent pas le code de la route, il y a aussi énormément de gens qui sont extraordinaires et très très sympathiques au Maroc, quant à moi je connais pleins de gens, des marocains, des marocaines, avec qui je suis amie et qui sont des gens extraordinaires mais le plus souvent, il faut le dire, ce sont des gens éduqués donc bon vous en tirez les conclusions mais bon, les colonnes du positif sont plus importantes que les colonnes du négatif,

Gaston : d’accord, okay, je crois qu’on avait mentionné aussi la qualité de vie que tu pouvais avoir peut-être ici, le confort de vie que tu pouvais avoir aussi ici au Maroc

Anne: Alors ici,

Gaston : Par rapport à la France

Anne: Voilà, ici on a une qualité de vie incroyable, parce que bon effectivement, on a la lumière, on a un ensoleillement toute l’année extraordinaire donc ça voilà, ça prime, en plus on peut vivre avec beaucoup moins d’argent qu’en France, on peut louer des maisons, des appartements entre dix mille et trois mille euros selon les revenus de chacun, bon tout le monde le sait, il y a des avantages à être fiscalement au Maroc, donc des abattements de quarante dans un premier temps, puis de 80%, donc ce n’est pas du tout anodin, donc ça c’est pour le côté pécuniaire, la vie est beaucoup moins cher au niveau des légumes, de la viande, oui de légumes, de la viande

Gaston : Au quotidien, oui

Anne: Le quotidien, bon bien sûr, ça peut-être un peu plus cher au niveau de certain budget, mais vraiment pas, donc vraiment très peu, donc n’hésitez pas si voilà, si vous voulez venir, c’est un pays formidable,

Gaston : D’accord et juste pour conclure du coup là-dessus,

Anne: Je t’en prie

Gaston : Est-ce que tu as un conseil à donner aux personnes qui regardent cette vidéo et qui se posent encore des questions, je sais que vous êtes très nombreux, très très nombreuses

Anne: Bien sûr,

Gaston : A me dire, oui j’aimerai vivre au Maroc, mais je me pose des questions sur ma famille, mes enfants, j’attends une promotion, alors moi souvent le conseil que je leur donne c’est les amis, il faut être conscient d’une chose, c’est que le bon moment, n’existe pas forcément,

Anne: Non

Gaston : Je pense même qu’il n’existe jamais,

Anne: Oui,

Gaston : C’est à vous de vous créer les conditions favorables pour ce bon moment mais il y aura toujours une bonne raison, une bonne excuse de reporter à plus tard votre projet de vie au Maroc, maintenant c’est votre projet, c’est à vous de le définir, c’est à vous de décider ou non de passer à l’action, mais il n’y a que vous qui pouvez le prendre en main, moi je vous apporte des informations en interviewant des experts, en interviewant des personnes qui habitent ici, en vous partageant aussi mon expérience en tant que personne qui est née, qui a grandi ici, mais voilà, toi Anne si tu as un conseil à donner à une personne qui hésite, qu’est-ce que ça peut être ?

Anne: Alors mon premier conseil, moi je suis venue parce que mon fils habitait là, donc il a pu me donner pleins de conseil, mais vous, si vous ne connaissez personne ici, moi, mon conseil c’est de vous dire, venez deux, trois mois et tester parce qu’un séjour pendant les vacances, okay, mais ce n’est pas du tout la même chose que de vivre ici, un séjour pendant les vacances, il sera toujours enchanteur, parce que le Maroc est un pays enchanteur, mais venir y vivre ici, c’est autre chose, donc moi je vous conseille de venir deux mois, trois mois, ce que vous voulez faire pour tester votre vie ici, et ensuite vous déciderez et ensuite vous poserez votre question et pendant que vous serez là vous en poserez de nombreuses et voilà c’est mon conseil.

Gaston : En fait, c’est une boucle, on se pose une question, on trouve une réponse qui amène une autre question, voire même plusieurs, on en répond une, on ouvre encore d’autres questions, et je pense encore, même toi après cinq ans au Maroc,

Anne: Absolument,

Gaston : Tous les jours, tu te poses encore de nouvelles questions,

Anne: Absolument,

Gaston : vous n’allez jamais avoir 100% de réponses à toutes vos questions, tous les jours il y a des challenges, c’est ce qui fait qu’on sort de sa zone de confort, que le Maroc est un pays qui fait aussi grandir parce que comme on l’a dit on se confronte, peut-être pour vous, peut-être pour toi qui regarde cette vidéo à de nouvelles choses, à de nouvelles personnes et c’est ce qui fait qu’on grandit en tant qu’être humain et en tant que personne. Okay, j’ai une dernière question aussi pour toi, ce qui t’a fait venir au Maroc, c’était donc ton fils ?

Anne: Mon fils, oui, mon fils et mes petits-enfants,

Gaston : Ton fils et tes petits enfants, ils sont toujours au Maroc ou pas ?

Anne: Non, ils ne sont plus au Maroc,

Gaston : Okay,

Anne: Ils y ont vécus treize ans,

Gaston : D’accord,

Anne: Ils sont partis à Mayorque, mais mon fils à toujours son agence immobilièr

Gaston : D’accord, okay,

Anne: A Marrakech,

Gaston : J’essaierai d’organiser une interview

Anne: Voilà,

Gaston : Et du coup est ce que toi tu te vois peut-être repartir un jour en France ?

Anne: Non,

Gaston : Non ? tu restes ici

Anne: Jamais

Gaston : Pour ta retraite,

Anne: Jamais, oui,

Gaston : Tu es habitué ça y est ?

Anne: Non, jamais, je crois que je ne pourrai pas oublier la lumière du Maroc,

Gaston : Oui,

Anne: La gentillesse des gens et le bonheur d’y vivre quand même

Gaston : Je pense que le côté humain des gens, c’est quelque chose qui impacte énormément, c’est souvent

Anne: C’est très important, même s’il y a des travers

Gaston : Oui, oui, bien sûr,

Anne: Qu’il ne faut pas négliger, voilà et qu’il faut bien

Gaston : Je suis d’accord,

Anne: Appréhender,

Gaston : Mais c’est vrai que souvent parmi les premières remarques qu’on me fait souvent c’est ah tien, j’ai rencontré telle personne, elle nous a invitée chez elle,

Anne: Oui

Gaston : c’était super sympa et okay, d’accord nickel

Anne: Moi, je reste à la disposition de tout le monde

Gaston : okay,

Anne: Pour répondre à leurs questions,

Gaston : Super, si vous avez des questions les amis, vous les mettrez en commentaire de cette vidéo

Anne: Voilà,

Gaston : Si vous avez apprécier le retour d’expérience d’Anne, vous lui mettez un gros pouce bleu sous la vidéo, okay ? Si vous avez trouvé qu’il y avait des éléments intéressants, j’en suis convaincu, vous partagez la vidéo pour qu’un maximum de monde puissent en profiter, Anne, est-ce que tu as encore un dernier mot ou pas pour toutes ces personnes-là ?

Anne: Moi, je dis à bientôt, inch’allah

Gaston : Inch’allah, à bientôt les amis, pensez à vous abonner à la chaine Youtube “Vivre au Maroc” pour être certain de recevoir toutes les prochaines informations, pensez également à récupérer vos bonus offerts, si ce n’est pas encore fait, vous allez retrouver toutes les prochaines informations dont vous allez avoir besoin, il vous suffit simplement de cliquer là et ensuite me laisser votre mail et je vous l’enverrai automatiquement, je vous dis à bientôt pour une prochaine vidéo,

Anne: A bientôt,

Gaston : Au revoir.

About Gaston Hakim

Passionné par le Maroc, j'ai créé ce blog pour y partager plus de 19 ans d'expériences de vie et voyages au Maroc. Ce blog s'adresse à tous ceux qui souhaitent voyager au Maroc ou qui désirent s’y installer pour vivre paisiblement au soleil.

Check Also

Comment investir dans l’immobilier au Maroc ? 3 Stratégies

Comment investir dans l’immobilier au Maroc ? 3 Stratégies   Trois stratégies pour investir dans …

Comment ouvrir intelligemment un compte bancaire au Maroc ?

Comment ouvrir intelligemment un compte bancaire au Maroc ?   Comment ouvrir intelligemment un compte …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *