L’expatriation au Maroc pour les nuls : les 10 choses à savoir avant de s’y installer

L’existence d’une convention de sécurité sociale entre la France et le Maroc

En vous expatriant au Maroc, vous ne pouvez plus prétendre à la couverture sociale française. Pour vous simplifier les démarches, les deux États ont conclu le 1er juin 2011 une convention qui permet de rattacher automatiquement les personnes exerçant une activité professionnelle sur le territoire marocain, ainsi que les membres de leur famille qui y habitent, à la caisse nationale de sécurité sociale du Maroc. De plus, vous pouvez être rassuré, les médecins sont francophones et les grandes villes possèdent des structures hospitalières modernes.

Les résidents permanents bénéficient d’une fiscalité avantageuse…

Le Maroc est un pays stable qui attire de nombreux Français grâce à son équilibre économique, mais aussi sa convention fiscale conclue le 29 mai 1970 avec l’Hexagone. Non seulement les expatriés ne sont pas soumis à la double imposition mais en plus, il n’y a aucun risque d’être soumis à l’impôt sur la fortune immobilière – l’ancien ISF – qui n’existe pas au Maroc.

… Mais la vie n’est pas si bon marché !

Si vous projetez de vous expatrier au Maroc, c’est pour améliorer votre pouvoir d’achat dans un pays réputé pour son état d’esprit positif. Bien évidemment, le coût de la vie n’y est pas élevé lorsque l’on arrive de France. Les produits de première nécessité sont en effet très abordables. Néanmoins, le reste demeure assez cher et c’est particulièrement le cas de l’immobilier. Comparé aux salaires, les loyers sont similaires à ceux que l’on trouve en Europe.

Le pays est gouverné par une monarchie

Le Maroc, plus exactement le Royaume du Maroc, est régi par une monarchie constitutionnelle. Son roi, actuellement Mohammed VI, occupe une fonction politique et symbolique, dans le sens où il représente le pays. De ce fait, la Constitution déclare que sa personne est inviolable et pousse le respect. Un expatrié ne doit alors en aucun cas s’autoriser à le critiquer.

Un royaume multiculturel

À la croisée des continents américain et européen, le Maroc a hérité d’une histoire pluriculturelle absolument captivante. Contrairement aux autres pays magrébins, il offre un mélange unique de Berbères, d’Arabes, d’Africains et de personnes venues de toute l’Europe. Cette mosaïque d’ethnies est l’occasion de découvrir différentes coutumes et de faire des rencontres extraordinaires, ce qui constitue un véritable enrichissement personnel.

Les traditions sont d’une importance capitale

Le Maroc est une société traditionnelle. Ainsi, par exemple, les couples non mariés ont l’interdiction de vivre sous le même toit ; l’homosexualité est prohibée ; il convient de se déchausser avant de rentrer chez l’habitant, car les tapis sont autant respectés que dans les mosquées,… Le ramadan est scrupuleusement suivi dès la puberté et pendant la période de jeûne, la plupart des établissements sont fermés.

Un taux de chômage en baisse constante et un marché du travail favorable aux étrangers

L’ancien système éducatif marocain est inadapté aux besoins des entreprises. En conséquence, le pays subit un important déficit en ressources humaines qualifiées. Pour les expatriés, les débouchés sont alors nombreux et ont tout intérêt à postuler dans le secteur du tourisme, de la publicité, des télécommunications, des transports, du bâtiment, de l’informatique, du commerce ou encore de la grande distribution. Dans ce contexte, les plus expérimentés ont toutes les chances d’accéder rapidement aux postes à responsabilités.

Un réseau scolaire développé

Pour assurer l’avenir de vos enfants, il convient de les scolariser dans les établissements de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger (AEFE) ou de l’Office Scolaire Universitaire et International (OSUI). Les frais peuvent être élevés, mais il est possible de demander une bourse dont le montant dépend de vos ressources. Pensez également aux écoles privées : moins coûteuses, elles ont reçu l’accréditation du ministère français de l’Éducation Nationale. Malgré tout, choisir un enseignement de qualité présente un inconvénient, celui de réduire les possibilités géographiques pour votre installation.

Faire preuve d’une grande patience pour les démarches

La bureaucratie marocaine est à l’image de sa population : détendue. Ainsi, il faut bien se préparer à l’idée de devoir vous montrer souple et flexible si vous voulez réussir votre expatriation. Voyez-là l’occasion parfaite de tester votre capacité d’adaptation et de vous immerger dès à présent dans une culture différente de la vôtre. Plutôt que de vous énerver, voyez ces imprévus du bon côté comme savent si bien faire les Marocains !

 

Check Also

Le meilleur moment pour s’expatrier au Maroc

Entre 20 et 30 ans… et bien au-delà ! Si vous venez de terminer vos …

Comment choisir sa ville d’expatriation au Maroc ?

Les 3 villes d’expatriation au Maroc les plus prisées   Rabat Classée en 2018 à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *