Le meilleur moment pour s’expatrier au Maroc

Entre 20 et 30 ans… et bien au-delà !

Si vous venez de terminer vos études, c’est le moment opportun pour partir vivre au Maroc. L’immersion dans une culture différente se révèle être un enrichissement personnel mais aussi un accélérateur de carrière. Surtout que le chômage est en baisse constante et que le pays manque d’une main d’œuvre qualifiée. Il n’est donc jamais trop tard pour tenter l’aventure, d’autant plus que le contrat d’expatrié est très favorable. En effet, une prime d’expatriation s’ajoute au salaire brut et les dépenses courantes sont prises en charge. Il est également possible de négocier les avantages sociaux avec l’employeur et de choisir de dépendre de la fiscalité française ou marocaine.

Les jeunes couples

Sans enfant, les jeunes couples sont libres de choisir l’endroit où s’installer au Maroc. Alors que l’un voit là l’espoir de booster sa carrière, l’autre conjoint le suit pour continuer ses études ou acquérir uneexpérience professionnelle à l’international. La qualité de vie étant meilleure qu’en France et l’atmosphère plus détendue, c’est également le moment idéal pour fonder une famille. Le couple peut toutefois être mis à rude épreuve. En effet, le salarié doit fournir davantage d’efforts pour s’adapter à son nouvel environnement culturel, tandis que son époux(se) peut éprouver des difficultés à trouver un emploi pour finalement se sentir isolé(e). Ainsi, partir au Maroc doit être une décision mûrement réfléchie à deux, sans penser que l’expatriation est la solution aux problèmes conjugaux.

Avec des enfants

S’établir au Maroc en famille permet de s’ouvrir sur le monde et de resserrer les liens affectifs, en s’adaptant ensemble à un cadre de vie différent. Au milieu de tous ces bouleversements, la stabilité familiale offre un sentiment de sécurité et crée un mouvement d’alliance. Évidemment, les conflits font aussi partie du voyage au Maroc, surtout quand la famille compte un enfant de 5 à 10 ans car à cet âge, changer de camarades de jeu et de règles sociales n’est pas facile. Par ailleurs, si vous envisagez d’inscrire vos enfants dans un établissement scolaire d’enseignement français, les frais sont élevés et l’acceptation se fait sur dossier. À défaut, l’école publique demeure gratuite, de la maternelle au lycée. Seuls les titulaires d’un baccalauréat avec au minimum mention Assez Bien peuvent suivre un cursus universitaire au Maroc. Quoi qu’il en soit, vous constaterez très vite que vos enfants représentent un merveilleux facteur d’intégration !

Pendant le chômage

Le Maroc bénéficie d’une bonne croissance économique. Dans ce contexte, les opportunités sont nombreuses pour les expatriés et ce, dans tous les secteurs professionnels. Et pourquoi ne pas créer votre entreprise ? Le statut d’autoentrepreneur est très avantageux, puisqu’il n’est aucunement soumis à la TVA et dispense de la taxe professionnelle durant 5 ans, sans parler du faible taux d’imposition sur le chiffre d’affaire. Qu’importe l’âge, les employeurs recherchent principalement des personnes ayant de l’expérience professionnelle.

 

À la retraite

Passer sa retraite au Maroc est un rêve que beaucoup de séniors concrétisent. En à peine 3 heures d’avion, le dépaysement est total.

Chaleureux, les locaux parlent français sont beaucoup plus sereins que dans l’Hexagone. De plus, le coût de la vie y est beaucoup moins cher selon l’endroit où vous décidez d’établir votre résidence. Et puis à la retraite, le temps ne manque pas pour découvrir toute la richesse du patrimoine culturel et architectural marocaine !

 

 

Check Also

Comment réussir à être une femme entrepreneur au Maroc ?

Comment réussir à être une femme entrepreneur au Maroc ?     Gaston : Etre une …

Comment réussir en France tout en vivant au Maroc ?

Comment réussir en France tout en vivant au Maroc ?   Gaston : Salut les amis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *